Un, deux, trois…

Combien d’individus de chacune des quelque 10 500 espèces d’oiseaux existe-t-il sur la planète?

Une estimation, même imparfaite, serait un ajout précieux afin d’orienter une foule d’activités écologiques et de préservation. Mais un tel dénombrement est-il vraiment réalisable? Oui, selon des chercheurs australiens de l’Université de New South Wales qui ont publié dernièrement les résultats de ce tour de force. Associant les données stockées dans le répertoire eBird à des sources d’experts, ces chercheurs ont au préalable créé un modèle d’apprentissage à partir de 724 espèces aviaires. Ce modèle, après avoir été ajusté pour tenir compte de biais causés par la couleur, la taille, le grégarisme et le statut de conservation des oiseaux, a ensuite été appliqué à l’ensemble des données cumulées à l’échelle planétaire dans le but d’estimer l’abondance de 9700 espèces. Des statistiques fort intéressantes émanent de cette modélisation. Ainsi, l’estimation la plus probable du nombre total d’oiseaux est de 50 milliards. Quatre espèces — le moineau domestique, l’étourneau sansonnet, le goéland à bec cerclé et l’hirondelle rustique — compteraient chacune au-delà d’un milliard d’individus. À l’autre bout du spectre, 1180 espèces afficheraient des effectifs de moins de 5000 individus. Comprendre la dynamique des populations dans l’espace et dans le temps n’est qu’une des multiples avenues de recherche qu’ouvre ce remarquable inventaire.

Source : Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, mai 2021

Crédit photo: Lucille Tépanier, Québec couleur nature