Une seconde tipule aptère au Québec

Qui eût cru que la saison froide au Québec puisse être propice à la découverte d’un insecte jamais observé sur le territoire?

C’est pourtant possible quand on cherche au bon endroit au bon moment, c’est-à-dire dans l’espace subnival en plein coeur de l’hiver. Grâce à un piège ingénieux qui permet de capturer les arthropodes actifs dans le très mince espace entre le sol et la neige, Pierre Paquin — arachnologue et entomologist chevronné —, Michel Aubé, de l’Université de Sherbrooke, et Alain Mochon, du parc national de la Yamaska, ont découvert une espèce inédite dans la province : Chionea scita, une tipule dépourvue d’ailes, dont la seule autre observation au Canada date d’une quarantaine d’années, à Waterloo, dans le sud de l’Ontario. Cette espèce est la seconde du genre Chionea au Québec.

La première, Chionea valga, était la seule connue dans la province, avec une aire de répartition qui s’étend jusqu’en Alberta. Les differences entre ces deux tipules sont toutefois assez subtiles et concernent principalement la configuration des pièces génitales, la coloration — plus pâle chez C. scita — et le nombre de segments antennaires. Outre l’ajout d’une espèce à notre faune, cette étude constate également que les tipules aptères sont actives sous la neige, plutôt que seulement sur la neige, où on les rencontre le plus souvent. C’est aussi la toute première fois que deux espèces de Chionea sont récoltées au même endroit.

Source : Pierre Paquin, communication personnelle

Crédit photo: Graham Montgomery