La verge d’or… intelligente ?

Andre Kessler, professeur au Département d’écologie et de biologie évolutive du Collège d’agriculture et des sciences de la vie de l’Université de Cornell, tente de mettre en lumière « l’intelligence » des plantes. Grâce à la lumière réfléchie par le feuillage, un plant de verge d’or, – cette belle plante indigène qui recouvre nos champs d’un magnifique jaune doré en août – aurait en effet la capacité de percevoir et de « communiquer » un message aux autres plants lorsqu’un herbivore s’y attaque. Ce type de réaction est-il un signe d’intelligence dans le règne végétal ? Dans un article paru dans la revue Plant Signaling and Behaviour, le professeur Kessler tente de prouver qu’il s’agit en effet d’une forme d’intelligence. Dans l’une de ses recherches, il a su démontrer que lorsqu’elle des larves de chrysomèles s’attaquent aux feuilles d’un plant de verge d’or, la plante émet un produit chimique qui, dans un premier temps, informe l’insecte que la plante est endommagée et qu’elle constitue une mauvaise source de nourriture. Ces produits chimiques en suspension dans l’air, appelés composés organiques volatils (COV) sont, dans un deuxième temps, captés par les plants de verge d’or à proximité, les incitant à produire leurs propres défenses contre les larves de coléoptères. Cette stratégie incite les insectes à se déplacer plus loin, ce qui répartit les dégâts sur chacun des plants.

Pour plus de renseignements :

https://news.cornell.edu/stories/2017/01/plants-chemical-messages-keep-pests-moving

Crédit photo : Wikimedia Commons