Les rennes dorment en mangeant

C’est dans la revue Current Biology que des chercheurs ont publié leurs résultats de recherche sur le renne (Rangifer tarandus tarandus), concernant le rapport entre le temps consacré au sommeil et le temps consacré à se nourrir. Plus les rennes passent de temps à chercher de la nourriture, à manger et à ruminer, moins ils passent de temps à dormir. Melanie Furrer de l’Université de Zurich s’est demandé si l’été arctique avait un effet sur le temps de sommeil chez cette espèce, émettant l’hypothèse que ce dernier devait être raccourci. Des capteurs pour enregistrer l’activité cérébrale (EEG) ayant été installés sur le grand mammifère nordique ont permis de révéler que pendant la rumination, les ondes cérébrales du renne ressemblent à celles émises pendant le sommeil non paradoxal. Ces schémas d’ondes cérébrales suggèrent que les rennes sont plus « reposés » après avoir ruminé. Cette recherche explique que la rumination – mode de digestion qui permet l’absorption des éléments nutritifs qui se trouvent dans les végétaux absorbés – peut s’effectuer tout en « dormant » pour ainsi dire. Pendant l’été, les rennes se nourrissent pratiquement 24 heures par jour, en prévision du long et rare hiver arctique. Les chercheurs présument que la simultanéité des deux activités, c’est-à-dire manger et dormir (ou ce qui s’en approche), permettrait aux rennes de profiter de la nourriture lorsqu’elle est abondante, sans compromettre le temps consacré au repos.

Pour plus de renseignements :

https://www.sciencedaily.com/releases/2023/12/231222145453.htm

Crédit photo : Wikimedia Commons