Nouvelles


Huit bras, huit têtes ?

Le cerveau des quadrupèdes — et des bipèdes que nous sommes — suffit à coordonner la trajectoire respective de chaque patte dans l’espace. Cependant, pour la pieuvre, qui dispose de huit tentacules flexibles et pourvus d’innombrables ventouses tâtant en continu la nature du terrain, la synchronization des mouvements relève d’un ... Afficher plus...

Une seconde tipule aptère au Québec

Qui eût cru que la saison froide au Québec puisse être propice à la découverte d’un insecte jamais observé sur le territoire? C’est pourtant possible quand on cherche au bon endroit au bon moment, c’est-à-dire dans l’espace subnival en plein coeur de l’hiver. Grâce à un piège ingénieux qui permet de capturer les arthrop... Afficher plus...

Des orignaux en très grand nombre

Quand le loup fut éradiqué de la péninsule gaspésienne il y a un siècle, les orignaux de la région purent relaxer un peu. Et quand, au cours des 40 dernières années, les épidémies de tordeuses de bourgeon de l’épinette et les coupes forestières se mirent à créer de vastes étendues de jeunes forêts, les orignaux y trouvèr... Afficher plus...

Une histoire de truites à Yellowstone

Le parc national de Yellowstone, aux États-Unis, est aux prises avec un problème sérieux de… truites grises. Introduite illégalement dans les années 1980 dans le lac Yellowstone, cette espèce prédatrice décime les populations naturelles de truites fardées. Si les autorités se doutaient de l’impact négatif de cette invasion sur ... Afficher plus...

Une remplaçante pour Pluton

Quand Pluton perdit sa qualité de planète — une décision toujours débattue par ailleurs —, le système solaire passa de neuf à huit planètes. Or voilà que des astronomes du California Institute of Technology croient être sur la piste d’un objet qui mériterait d’occuper la place laissée vacante. En analysant des perturbations ... Afficher plus...

Deux fois plus vite…

Il y a quelques mois, Environnement et Changement climatique Canada rendait public son rapport sur le climat changeant du pays. Le message est simple et éloquent: le Canada se réchauffe deux fois plus rapidement que la moyenne mondiale. Dans le Nord canadien, la situation est plus préoccupante encore, cette immense région se réchauffant ... Afficher plus...

Pas d’occupation double

Non seulement la grive de Bicknell n’est-elle pas facile à identifier, mais sa population a beaucoup diminué. Son aire de reproduction très limitée tient en majeure partie sur les sommets des Appalaches et en bordure du plateau laurentien. Sur ce dernier, l’espèce privilégie les peuplements denses de sapins baumiers, là où ... Afficher plus...

Des polatouches fluorescents

La fluorescence se produit quand un objet absorbe de la lumière et la réémet à une autre longueur d’onde. Dans la nature, certaines espèces végétales et animales sont fluorescentes. Cet attribut est toutefois fort rare chez les mammifères: jusqu’à récemment, seul l’opossum pouvait s’en targuer. Or une équipe de chercheurs ... Afficher plus...

Le rapport des sexes: ça va chauffer!

Les études sur le réchauffement climatique ne cessent d’annoncer de nouvelles menaces. La dernière en lice rend compte d’un fait inquiétant pour plusieurs espèces de reptiles dont le sexe des petits est déterminé par la température d’incubation des oeufs. Des chercheurs de la Guinée-Bissau, en Afrique de l’Ouest, de la ... Afficher plus...

Un monticule de surprises

Imaginez une surface de 230 000 kilomètres carrés – au-delà de deux fois la superficie de l’île de Terre-Neuve – parsemée de 200 millions de monticules de terre de 2,5 m de hauteur et 9 m de diamètre. Travail prodigieux, mégaprojet colossal… de la part des humbles termites qui s’y affairent, au nord-est du Brésil, depuis au ... Afficher plus...