L’évolution ne craint pas l’eau froide

Une marche ou une plongée en région tropicale vous en convaincra rapidement: la variété des espèces est plus grande là-bas que dans nos régions boréales et polaires. Les hypothèses pour expliquer ce gradient latitudinal de biodiversité - reconnu depuis des siècles - sont nombreuses, la plus récente étant que la vitesse de ... Afficher plus...

L’effet papillon

Le charbon de bois qu’ont laissé jadis les feux de forêt a longtemps été l’un des indicateurs privilégiés pour comprendre les perturbations naturelles de l’écologie forestière sur de longues périodes. Les incendies ne sont cependant pas les seules causes de bouleversements. Les épidémies d’insectes et leurs effets sur la ... Afficher plus...

Les lemmings et le stress

Petit rongeur du Grand Nord canadien, le lemming brun (Lemmus trimucronatus) fait face à maints dangers, lui qui se trouve à la base du régime alimentaire de nombreux prédateurs tels le renard arctique, l’hermine et le harfang des neiges. On pourrait croire que, à l’instar de plusieurs autres espèces soumises à ce stress constant, ... Afficher plus...

Un mur controversé

Le projet de mur à la limite des territoires des États-Unis et du Mexique ne laisse personne indifférent. Si plusieurs doutent qu’il empêchera les immigrants de traverser la frontière illégalement, les biologistes sont quant à eux convaincus qu’il contrariera les échanges biologiques dans les fragiles écosystèmes de cette ... Afficher plus...

Castor et pergélisol

Après trois siècles d’une chasse effrénée qui l’a presque extirpé du continent nord-américain, le castor est de retour. Recouvrant ses droits ancestraux dans la plupart des régions, le voilà maintenant qui colonise la toundra au-delà de la limite des arbres. En effet, depuis quelques années, des chasseurs inuvialuits et des ... Afficher plus...

Des plantes aux aguets

Notre temps, nous le passons majoritairement à l’intérieur de nos maisons, dans nos bureaux, nos ateliers. Ces milieux de vie ont pour fonction, entre autres, de nous garder en sécurité. Or, certains dangers invisibles nous y guettent. Les moisissures, les bactéries et les virus, le monoxyde de carbone sont autant d’exemples d’ag... Afficher plus...

Deux ponts, deux bonnes nouvelles

Pour les automobilistes de la grande région métropolitaine, les ponts se dressent le plus souvent comme autant d’obstacles à traverser. Pour d’autres, ces structures deviennent le lieu idéal pour élever une famille. C’est le cas de deux couples de faucons pèlerins qui nichent cette année avec succès sous les ponts Champlain et ... Afficher plus...

Des nouvelles de la rainette faux-grillon

La rainette faux-grillon (Pseudacris triseriata) est une minuscule grenouille mesurant 2,5 cm de longueur et pesant environ 1 g. Comme tous les autres anoures du Québec (grenouilles, rainettes et crapauds), cette espèce est inféodée à la présence d’étangs, de mares et de champs inondés, là où les œufs minuscules deviendront de ... Afficher plus...

Le faucon pèlerin prend du mieux

Le faucon pèlerin n'est plus menacé de disparition dans la majeure partie du Canada. L’espèce figurait parmi les 44 espèces sauvages évaluées par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) à la fin de novembre 2017. Le faucon pèlerin était au seuil de l’extinction dans les années 1970, mais ses ef... Afficher plus...

Les villes ont un effet sur l’évolution des espèces

Nous n’avons que bien peu de connaissances sur les mécanismes de l’évolution à l’œuvre au cœur des grandes cités. Pourtant, des centaines d’espèces partagent ce type d’habitat avec les humains depuis des décennies, voire des siècles : le pigeon biset, les rongueurs, les moustiques, etc. Au terme de leur article, publié ... Afficher plus...