Almanach


Fleurs submersibles

Petites feuilles de nénuphar? Eh non, ces feuilles flottantes ovales sont des brasénies de Schreber. Cette plante aquatique, enracinée dans les eaux peu profondes, produit de fines tiges qui s’entrelacent et au bout desquelles naissent feuilles et fleurs. Les parties submergées de la plante sont couvertes d’une substance mucilagi... Afficher plus...

Coucou les hiboux

Des oisillons âgés de deux semaines s’aventurent hors de leur nid, à l’abri des hautes herbes d’une prairie. En quête de nourriture, ils gobent les petites bestioles qui grouillent aux alentours, jusqu’à ce qu’un parent hibou des marais apporte le plat de résistance, en général un campagnol. Ces jeunes n’apprendront à ... Afficher plus...

Remous dans l’eau

En cette période de l’année, certaines eaux calmes et herbeuses sont troublées par un bouillonnement et même des éclaboussures. Un regard sur l’eau vaseuse laisse deviner des poissons massifs aux larges écailles qui s’agitent frénétiquement et bondissent. C’est la saison de frai chez les carpes, poissons d’eau douce ... Afficher plus...

Étranges capsules

Dans les eaux du golfe du Saint-Laurent, la saison de reproduction bat son plein chez les buccins, des gastéropodes marins à la coquille en spirale. Après l’accouplement, les femelles pondent des capsules translucides contenant des centaines d’oeufs, qu’elles empilent sur des roches ou attachent aux tiges d’algues brunes. Des ... Afficher plus...

Histoire de pêche

Splash! Un rapace fonce, serres premières, après avoir détecté sa proie du haut des airs. Pas facile de saisir un poisson sans qu’il glisse entre les griffes. Pour le balbuzard pêcheur, un piscivore, cette habileté vitale est superbement maîtrisée. Ses pattes sont munies de longues serres et d’excroissances plantaires pointues ... Afficher plus...

Habile tisserande

Le chant flûté et gai d’un oiseau mâle éveille l’attention, tout comme sa livrée d’un orange éclatant contrastant avec sa cagoule noire. Après un hiver dans les chaudes contrées du sud, l’oriole de Baltimore s’apprête à nicher en Amérique du Nord. La femelle fabrique un nid remarquable — en forme de poche suspendue — ... Afficher plus...

Rameaux veloutés

Le sumac vinaigrier est un arbre aisément reconnaissable. En raison de sa silhouette fourchue et aérée, de son tronc penché d’au plus 10 cm de diamètre et de ses fruits rouges persistant jusqu’au printemps, le sumac vinaigrier est facilement démasqué, même sans ses feuilles. De fins poils rougeâtres couvrent les rameaux et les ... Afficher plus...

Mignons loutrons

Dès mars, les loutres femelles donnent naissance à deux ou trois loutrons dans une tanière tapissée de végétation sèche. Les nouveau-nés, à peine couverts de fins poils, viennent au monde aveugles et sans dents. Ils ouvrent les yeux au bout de quatre semaines, jetant un regard initial sur leur univers, avant d’y plonger réell... Afficher plus...

Chapeaux de bouleaux

Telles de petites tablettes, de coriaces champignons font saillie le long du tronc d’un arbre. Ces polypores du bouleau s’installent uniquement sur les bouleaux dépérissants ou morts de l’hémisphère Nord. Le mycélium, invisible à nos yeux, décompose la cellulose du bois, générant une pourriture brune formée de lignine. Les ... Afficher plus...

Glaçon versicolore

Sous nos latitudes, les grenouilles s’enfouissent au fond de l’eau afin d’hiberner à l’abri du gel. Toutes? Non, certaines, comme la rainette versicolore, hibernent sous la litière forestière enneigée, une couverture sous laquelle elles tolèrent la congélation. Soumise au froid, la rainette produit du glycérol, un antigel ... Afficher plus...