Bouquet printanier

À l’instar de maintes plantes de sous-bois, certains arbustes forestiers comme le sureau rouge fleurissent tôt au printemps. Ses grappes de fleurs couleur crème éclosent dès la dernière semaine d’avril. Elles précèdent l’apparition des feuilles qui déploient leurs trois à sept folioles alors que les petits fruits mûrissent. ... Afficher plus...

Neige vivante

Au terme de l’hiver, la neige perd sa blancheur et se constelle de fines particules, miettes de feuilles et autres débris. En s’attardant, on remarque parfois une multitude de petits grains sombres qui s’agitent. Ce sont des puces de neige, minuscules arthropodes de la classe des collemboles, autrefois considérées insectes primitifs. ... Afficher plus...

De la visite rare

Tirouli, tirouli, tirouli ! Le troglodyte de Caroline mâle chante fort et répète inlassablement sa ritournelle, question de bien défendre son territoire. Ce gros troglodyte, habitué du sud-est des États-Unis, s’aventure de plus en plus vers le nord, depuis quelques dizaines d’années. Des observateurs le surprennent surtout en ... Afficher plus...

Ah! comme la neige a neigé!

Émile Nelligan avait bien raison! Il y a des hivers qui sont plus froids et plus neigeux que d'autres. Le mois de janvier 2019, notamment, a été particulièrement glacial et riche en précipitations floconneuses - mais parfois également verglaçantes - dans plusieurs régions du Québec. On ne peut que compatir avec les passereaux qui ... Afficher plus...

Feuillage hivernal

Le vent fait bruisser les feuilles craquantes qui persistent sur certains arbres. Ceux-ci auraient-ils oublié de se débarrasser de leur feuillage avant l’hiver ? La persistance de feuilles mortes pendant la saison de dormance se nomme marcescence. Elle semble plus marquée après des automnes chauds et chez les jeunes individus. Les ... Afficher plus...

Mais où est donc ce grimpereau?

Sauriez-vous repérer le grimpereau brun sur ce tronc d'arbre? Son plumage le camoufle à merveille mais pourtant il est là, inspectant avec son bec fortement courbé les interstices à la recherche de menus insectes qui se cachent dans l'écorce. Il commence d'ordinaire par le bas de l'arbre et monte à petits coups en spirale. Lorsqu'il ... Afficher plus...

Tunnels sous la neige

Sous le calme apparent d’une prairie enneigée, des petites boules de fourrure brune s’activent à notre insu. Ce sont les campagnols des champs, souvent appelés mulots, qui creusent tunnels et galleries sous la neige afin de vaquer à leurs activités à l’abri des prédateurs. Quelques indices – ouvertures rondes et tronçons ... Afficher plus...

Noix des caryers

Moins communes que les glands des chênes, les noix des caryers se reconnaissent à leur envelope verte, le brou, qui recouvre leur coquille dure. Le sud du Québec compte deux représentants, le caryer cordiforme et le caryer ovale, une espèce plus rare. Le premier, aussi nommé caryer amer, produit des noix riches en tanins fort désagr... Afficher plus...

Une orchidée qui n’a pas peur du froid

Au moment où les premiers flocons recouvrent les sous-bois, voilà qu’émerge une feuille verte finement rayée. L’approche de la saison froide stimule le réveil de l'aplectrelle d'hiver. Cette plante originale déroule son unique feuille à l’automne, contrairement à la plupart des végétaux. Celle-ci persiste tout l’hiver, ... Afficher plus...

L’affaire est dans le sac

Petit mammifère hyperactif, le tamia rayé s'active en prévision de l’hiver. Pas de temps à perdre, il amasse noix et graines et les transporte vers son terrier ou les dissimule au passage dans un creux ou une autre cachette. Son secret ? Des abajoues à la capacité étonnante, poches extensibles entre ses joues et son cou. En poussant ... Afficher plus...