De duvet et de plumes

Installés au creux d’un nid de branches, des poussins au long cou piaillent fort.

Ces boules de duvet blanc attendent leurs parents, partis débusquer poissons, amphibiens ou autres petites proies. Les grandes aigrettes, au plumage blanc immaculé, vivent en colonies, en compagnie d’autres nicheurs arboricoles comme le grand héron. En quelque six semaines, les juvéniles prendront leur premier envol, prêts à explorer les milieux humides du haut de leurs longues pattes. Cette espèce, répartie dans toutes les régions du monde, niche dans le sud du Québec depuis les années 1980. En période de reproduction, les mâles développent de longues plumes effilées sur le dos, les aigrettes. Ces armes de séduction étaient jadis convoitées pour orner les chapeaux de dames, menant à la quasi-disparition de l’espèce.

Crédit photo: iStock