Brillant prédateur

Tel un éclair, un insecte vert métallique se pose dans le rayon de soleil qui zèbre un sentier forestier.

À peine au sol, il décampe prestement en déployant ses élytres iridescents mouchetés de taches blanches. Redoutable prédateur doté de grands yeux, la cicindèle à six points pourchasse insectes et autres invertébrés qu’elle saisit de ses formidables mandibules. Ce coléoptère hiberne sous terre au stade adulte, avant d’émerger tôt au printemps. En début d’été, la femelle pondra des oeufs dans un sol sablonneux. Les larves adopteront un mode de vie souterrain, se terrant à la verticale, bien ancrées dans un tunnel. Elles attendent fourmis et autres arthropodes passant à portée de leurs mandibules. Candidate en lice pour devenir l’insecte emblème du Québec, la cicindèle a été surpassée par un papillon, l’amiral blanc.

Crédit photo: Wikimedia Commons