Brève réceptivité

Cris stridents et tambourinage, le message de l’écureuil roux agitant frénétiquement sa queue est clair: ouste aux intrus!

Ce petit mammifère arboricole, actif à l’année, surveille jalousement son territoire et ses réserves de nourriture, le pillage étant chose commune. Ce n’est que lors de leurs chaleurs en fin d’hiver que les femelles tolèrent la visite des mâles. Ceux-ci demeurent aux aguets, car la période de fécondité d’une femelle ne dure que huit heures. Les prétendants s’affrontent, à force de cris et de poursuites, en vue d’affirmer leur supériorité. Plusieurs mâles obtiendront le droit de copuler avec la même femelle, au gré de l’issue de chacune des batailles. Au printemps, une portée d’environ quatre petits verra le jour dans une cavité d’arbre ou un nid de végétaux. Quant aux géniteurs, ils sont repartis vers leur territoire, prêts à en chasser les indésirables.

Crédit photo: Maxime Légaré-Vézina / Québec couleur nature