Nom de dieu

Surprise d’octobre, un papillon coloré voltige auprès de fruits tombés, s’abreuvant de leur jus.

Ce vulcain s’attarderait-il avant sa migration vers les États-Unis? Dans le sud-ouest du Québec, il arrive que certains individus passent l’hiver à l’abri. Que cet hivernage soit réussi ou non, la migration printanière ramène de nouveaux arrivants à la fin du printemps. Ceux-ci se reproduisent sur leurs plantes hôtes favorites de la famille des urticacées. Deux générations de vulcains se succèdent durant l’été. Les chenilles épineuses s’enroulent dans les feuilles d’orties avant de les dévorer. Le papillon, commun dans les pays tempérés de l’hémisphère Nord, emprunte son nom au dieu romain du feu, Vulcain. Les ailes noir et brun, ornées de taches blanches et de larges bandes orangées, auraient-elles été marquées de son fer rouge?

Crédit photo: Johanne Turgeon/Québec couleur nature