Bruants d’hiver

Des oiseaux migrateurs à la calotte rouille nous arrivent du Grand Nord.

Ils présentent un ventre gris marqué d’une moucheture noire centrale ainsi qu’un trait roux qui s’étire derrière chaque oeil ; pas de doute, ce sont des bruants hudsoniens. Certains poursuivront leur chemin vers les États-Unis, d’autres hiverneront dans le sud du Canada. Ils fréquentent champs, bords de routes, marais et terrains broussailleux où ils picorent d’impressionnantes quantités de graines de mauvaises herbes tout en gazouillant. Ces bruants apprécient les mangeoires de nos jardins, sautillant au sol à la recherche de graines tombées qu’ils amassent avec leur bec bicolore, jaune en bas, noir en haut. Les bruants hudsoniens nous quitteront au printemps pour regagner leur aire de nidification, notamment autour de la baie d’Hudson, origine de leur nom.

Crédit photo: Wikimedia Commons