Piquer vers le sud

Voir un pic-bois en janvier n’a rien de surprenant dans le sud du Québec.

Nos familiers pics mineurs et pics chevelus fréquentent volontiers les mangeoires et blocs de suif, histoire de compléter leur diète. Certains hivers, une espèce plus nordique, le pic à dos noir, s’aventure dans le sud, seul ou en petites bandes. Autrement, c’est un habitué des forêts de conifères, préférablement récemment incendiées, où se trouvent des arbres morts infestés de larves et d’insectes. Il convoite surtout les coléoptères, qu’il déniche sous l’écorce des arbres. Le mâle arbore une belle tache jaune sur la tête. Outre un dos entièrement noir, ce pic, tout comme le pic à dos rayé, possède des pattes pourvues de trois doigts au lieu de quatre.

Crédit photo: Dreamstime