9 Résultats pour jour: 02/04/2021

Le retour du dindon sauvage

Trois femelles picoraient et grattaient le sol sous mes mangeoires à la recherche de restants de graines de tournesol. Il n’y avait presque plus de neige. Les gros gallinacés s’en donnaient à cœur joie. C’est alors qu’un mâle est entré dans la danse – pas de distanciation sociale chez les dindons. Facile à ... Afficher plus...

Moi et ma corneille

Depuis que la neige a fondu sur le toit, une corneille a pris l’habitude de venir se percher sur un segment – toujours le même – de mes gouttières et d’y fouiller avec son bec. Je l’entends picosser de l’intérieur de la maison, comme si un pic-bois s’acharnait après la toiture. Craignant qu’elle fasse des ... Afficher plus...

C’est quoi ton nom déjà ?

Les fleurs sauvages printanières ont quelque chose de particulier. Leur floraison est, si ponctuelle, que sitôt les avoir identifiées, elles disparaissent pour le reste de l’année. Ainsi, chaque printemps, je dois replonger dans mon guide d’identification pour me remémorer le nom de ces belles qui tapissent le sol des ... Afficher plus...

La Réserve naturelle Alfred-Kelly

Vous désirez vous détendre au bord d’un lac, mais gravir une falaise. Vous souhaitez aussi voir un oiseau rare. Sortie utopique? La réserve naturelle Alfred-Kelly est l’endroit tout désigné pour cette prochaine randonnée. Ce territoire, protégé par Conservation de la nature Canada, offre non seulement de nombreux ... Afficher plus...

Le parcours de la rainette faux-grillon

Peut-être vous souviendrez-vous de la chronique sur la rainette faux-grillon dans le récent numéro de printemps (Phénomène 101, page 12)? Pour en savoir plus sur ce minuscule amphibien, mais surtout pour profiter d’endroits susceptibles de l’abriter, un nouveau site Internet entièrement consacré à l’espèce a ... Afficher plus...

Le mont Gosford

Situé au sein de la chaîne des montagnes Blanches, tout près de la frontière avec le Maine, le mont Gosford se fait remarquer. Grâce à ses 1193 mètres d’altitude, il se positionne au 21e rang parmi les plus hautes montagnes du Québec. Si cette montagne est fréquentée par d’enthousiastes randonneurs, on y rencontre ... Afficher plus...

L’aigle à tête blanche : le mystère dénoué

C’est dans la prestigieuse revue Science que l’on se remémore, dans un premier temps, l’historique d’une affection neurodégénérative mystérieuse apparue il y a 25 ans, causant la mort massive du pygargue à tête blanche. Déjà fragilisée par le pesticide DDT durant les décennies 1950 et 1960, l’espèce avait, ... Afficher plus...

Les fossiles de Terre-Neuve

Les céphalopodes (ex : nautiles, seiches, calmars) constituent la classe la plus complexe de l’embranchement des mollusques. En raison de leurs capacités à se déplacer dans la colonne d’eau, cette classe s’avère d’importance en termes de biologie évolutive. Jusqu’à ce jour, Plectronoceras cambria, apparu il y ... Afficher plus...

Un colibri chez les papillons

Capter sur pellicule la faune en pleine action, sans la déranger ou la faire carrément fuir, a de tout temps représenté des défis. Depuis quelques années déjà, des ingénieurs se penchent sur les façons d’adapter la miniaturisation des drones aux besoins des photographes et vidéastes animaliers. Né de l’air du ... Afficher plus...