9 Résultats pour jour: 07/10/2019

On aura tout vu

La lumière a changé, les odeurs aussi. Je repense aux visiteurs qui sont venus s’établir chez moi cet été: le lièvre avec ses trois levreaux, les hirondelles rustiques avec chacune quatre oisillons par nid, les merlebleus de l’Est avec un taux de survie complet de leurs deux nichées pour un total de huit nouveaux ... Afficher plus...

Les z’outardes

Quand les couleurs apparaissent, on dirait qu’une bonne partie de la faune disparaît.  Les oiseaux délaissent les mangeoires. La quantité de chardon et de tournesol noir contenue dans mes silos ne baisse plus. Même les écureuils sont occupés ailleurs. C’est vous dire.  Heureusement, il y a les z’outardes, s’cu... Afficher plus...

Rencontre d’un autre type

Alors que je me promenais à la mi-septembre dernier dans un parc boisé près de chez moi, le nez au vent et les deux mains dans les poches, voilà que j’évite de justesse un couleuvreau serpentant entre mes pieds. Je m’arrête, surpris, tout comme le petit serpent qui fait pareil en s’enroulant sur lui-même, la tête ... Afficher plus...

Un musée vivant

Les journées plus froides d’automne et d’hiver sont parfois toutes indiquées pour prendre le chemin du musée. Le Musée Redpath est une unité indépendante rattachée à la Faculté des sciences de l’Université McGill. Favoriser la compréhension de notre biodiversité par le biais de jeux éducatifs et d’explica... Afficher plus...

La Huardière

Vous souhaitez encourager un espace nature pour les étudiants en sciences biologiques? Rien de plus agréable et ressourçant que de planifier votre prochaine réunion de bureau ou votre célébration des Fêtes à la Huardière. Située dans la municipalité de Saint-Michel-des-Saints, cette station biologique est un lieu ... Afficher plus...

Parc de la frayère

À l’extrémité est de Boucherville se trouve un refuge pour les amants de la nature. Il s’agit du parc de la frayère, qui d’ailleurs porte bien son nom puisque cette « pouponnière du fleuve » favorise au printemps de nombreuses espèces de poissons grâce aux fosses piscicoles qu’il abrite. Les observateurs ... Afficher plus...

Le nerprun, sous la loupe et le sac

Sans nécessairement en connaître le nom, vous connaissez sans doute le nerprun, cet arbuste aux petits fruits de couleur mauve foncé qui peuple nos sous-bois. Il existe deux espèces de nerprun : le nerprun cathartique et le nerprun bourdaine. Quoique d’aspect décoratif, ces deux espèces sont à proscrire dans vos ... Afficher plus...

Étude démographique de la Grande Oie des neiges

Depuis les années 1980, le Centre d’études nordiques de l’Université Laval à Québec mène une étude à long terme sur la Grande oie des neiges, cette espèce même que nous apercevons parfois en formation en V lors des déplacements printaniers ou automnaux. Les biologistes qui effectuent ce suivi espèrent documenter ... Afficher plus...

Bonne nouvelle pour le Martinet ramoneur

Les effectifs de cet oiseau insectivore ayant dramatiquement diminué depuis les trois dernières décennies, la découverte récente de quatre nids en milieu naturel tombe pile-poil pour cette espèce à plumes! Ayant l’habitude de faire son nid au sein de vieilles cheminées, l’oiseau doit désormais s’adapter. En ... Afficher plus...