7 Résultats pour jour: 19/06/2017

Le cri de guerre des combattants

Le grand pic fréquente toute forêt ou parc boisé de banlieue du moment qu’il s’y trouve suffisamment d’arbres de bonne taille dans lesquels il peut s’y creuser une cavité pour y faire son nid. Au printemps, la compétition pour les bons sites de nidification est parfois intense entre les mâles qui tentent de ... Afficher plus...

Le temps des fraises

À travers le trèfle et l’épervière orangée qui se disputent une place au soleil, les petits fraisiers des champs gagnent du terrain avec les stolons qu’ils déploient dans toutes les directions à la manière du cavalier dans un jeu d’échec. À cette période de l’année, les butineurs attirés par ces fleurs ... Afficher plus...

Les municipalités au secours de la biodiversité

La Société pour la nature et les parcs (SNAP) et la Fondation de la faune du Québec ont annoncé en avril dernier la création du tout nouveau Fonds des municipalités pour la biodiversité (Fonds MB). Les deux organismes unissent leurs efforts pour développer un outil permettant aux municipalités et aux communautés de se ... Afficher plus...

Nouveaux patriarches du règne animal

Nouveaux patriarches du règne animal Depuis plusieurs décennies, les biologistes tentent de répondre à une question fondamentale : quelle est la branche la plus ancienne de l'arbre généalogique des animaux? On a longtemps pensé qu’il s’agissait de celle des éponges. Mais voilà que des chercheurs états-uniens ... Afficher plus...

Le sexe raccourcit la vie

Chez les couleuvres, les mâles vivent moins longtemps que les femelles parce qu'ils sont obsédés par le sexe. C’est la conclusion d’un groupe de chercheurs ayant étudié le comportement de couleuvres rayées à flanc rouge lors de la saison d'accouplement printanière au Manitoba. Nicky Rollings et ses collaborateurs ... Afficher plus...

Le sexe raccourcit la vie

Chez les couleuvres, les mâles vivent moins longtemps que les femelles parce qu'ils sont obsédés par le sexe. C’est la conclusion d’un groupe de chercheurs ayant étudié le comportement de couleuvres rayées à flanc rouge lors de la saison d'accouplement printanière au Manitoba. Nicky Rollings et ses collaborateurs ... Afficher plus...

Un quatrième parc au Nunavik

D’une superficie de 5293 km2 – ce qui en fait le deuxième plus vaste du Québec après celui de Tursujuq et ses 26 107 km2 –, le parc national d’Ulittaniujalik protégera désormais une large zone de la région naturelle du plateau de la rivière George, de même qu’une partie de l’habitat du troupeau de caribous ... Afficher plus...